formation pilates, Infos studio, Pilates au sol

L’Atelier Pilates /La formation Pilates à distance

L’Atelier Pilates propose cette année ses premières formations à distance pour les modules d’enseignement au sol.

L’ Atelier Pilates, organisme de formation certifié Qualiopi a formé efficacement près d’une centaine d’enseignants depuis 2012 qui développent leur activité essentiellement en Occitanie et Nouvelle Aquitaine.

La certification Qualiopi signifie qu’un certain nombre de paramètres ayant trait à la qualité des contenus, à l’organisation, à l’évaluation, au suivi et à la cohérence de la formation ont été examinés et validés par un organisme indépendant.

Cette année, l’offre de formation s’est enrichie d’une formule à distance combinée avec du présentiel,

  •  Regroupements
  •  Supports audio
  • Vidéos
  • Visio-conférences
  • Et la possibilité de pratiquer et d’observer des cours au sein d’un large réseau d’enseignants formés vers une pratique du Pilates moderne et en constante évolution. 

Profitez de l’été pour vous former de chez vous en bénéficiant d’un accompagnement individualisé, riche et encourageant !

⇒Pour connaître toutes les modalités, contacter L’Atelier.

Blog, formation pilates, Pilates au sol

Pilates / Formation

La prochaine formation Pilates à L’Atelier du 21 au 23 octobre concerne le travail avec le petit matériel riche de sensations nouvelles et de trouvailles proprioceptives.

Le ballon, le rouleau, le cercle, la sangle, la bande élastique viennent enrichir la pratique, stimuler vos élèves, diversifier la pédagogie.

Pré requis : module fondamentaux, débutants à L’Atelier ou tout autre formation Pilates.

Coût: 580 €; possibilité de prise en charge fifpl, afdas ou autre; Sans prise en charge : possibilité d’échelonner votre règlement selon vos souhaits.

Pourquoi se former à L’ Atelier ?

  • bénéficier d’une expérience d’enseignement et de réflexion continue sur la pédagogie en interaction avec les élèves
  • aborder le Pilates d’une façon moderne et éclairée en réfléchissant sur l’intérêt ou pas de certaines pratiques dites de « renforcement » musculaire.
  • proscrire l’exercice mécanique entraînant le corps « machine »
  • adapter les propositions avec bienveillance et humour tout en favorisant l’engagement et un certain « effort ».
  • soigner, cultiver, peaufiner, préciser, varier son vocabulaire et le langage du cours parce que les mots « sculptent » le ressenti et le construisent.
Blog, formation pilates

Formations Pilates

Les prochaines formations Pilates à L’ Atelier c’est au mois d’octobre !

Les 21, 22 et 23 avec le petit matériel : 3 jours où nous verrons l’usage de la sangle, du ballon, du cercle et du rouleau pour agrémenter vos cours de Pilates, susciter chez vos élèves de nouvelles connexions corporelles, accroître l’intensité ou au contraire faciliter certains exercices.

Trois jours pour explorer également les différences entre étirements actifs et passifs, musculature superficielle et profonde (anti gravitaire).

Au mois d’octobre c’est aussi, pour celles et ceux déjà formés au sol, l’occasion d’entreprendre la formation sur appareils (Reformer et Cadillac) qui s’étalera d’octobre 2019 à mai 2020 tous les jeudis de 10h à 12h.

  • Petit matériel :  21, 22, 23 octobre 2019
  • Fondamentaux : 10 et 11 février 2020
  • Débutants :  12 et 13 février 2020
  • Intermédiaires :   14 et 15 février 2020 
  • Avancés /Séniors/ Pathologies :  6,7 et 8 juillet 2020
  • Pré et post natal Yoga et Pilates :    9, 10 et 11 juillet 2020

Renseignements/devis pilateslatelier@gmail.com

Programme/Tarifs:

formation pilates, Pilates au sol

Les formations d’été à L’Atelier

Vous souhaitez vous reconvertir ou ajouter une corde à votre arc en enseignant une pratique corporelle gratifiante sur du long terme ?

Profitez du mois de juillet pour vous former à la méthode Pilates dans le respect des principes classiques au moyen d’une lecture contemporaine de l’activité physique.

Calendrier des prochains modules :

Sol

-Fondamentaux: 8 et 9 juillet 2019

-Débutants:  10 et 11 juillet 2019

-Intermédiaires :  15 et 16 juillet 2019

-Avancés :  17, 18,19 juillet 2019

 -Pré et post natal:   22, 23 et 24 juillet 2019

Et pour compléter … au mois d’octobre (vacances scolaires zone Toulouse), le module qui vous permet d’enrichir tout le travail au sol avec les ballons, cercle, rouleau, sangle et de préciser la notion « d’étirement » dans le cours.

-Petit matériel :  21, 22, 23 octobre 2019

Poser une question, demander les contenus, les tarifs, un devis : pilateslatelier@gmail.com

En savoir plus sur la formatrice.

formation pilates, Pré et post natal

Formation Pré et Post natal

⇒25, 26 et 27 avril prochains à L’Atelier Pilates/Yoga/Danse

Pratiquer en attendant bébé est gratifiant, source de bien-être et prépare activement à la naissance

Pratiquer après la naissance permet d’accepter, de prendre le temps de se retrouver via le corps et les sensations

Un travail spécifique est possible complètement adapté à ces moments très intenses et très différents de la vie d’une femme : l’avant et l’après bébé.

Mais que faire exactement ? c’est ce que nous apprenons dans ce stage de formation destiné aux enseignants de Pilates ayant déjà suivi à minima les modules fondamentaux et débutants.

Cette formation allie Pilates et Yoga. Il n’est pas nécessaire d’être enseignant de yoga pour participer, vous serez guidé sur quelques postures clés adaptées à la femme enceinte et sur plusieurs pratiques de relaxation et de respiration.

Contenus:

 
IMG_6233

Modifications physiologiques de la grossesse, inconforts fréquents, anatomie bassin, périnée /plancher pelvien, pratique Pilates en pré natal.

Pratique en pré natal : postures de yoga, enchaînements, techniques de relaxation, de respiration, travail avec le ballon.

Pratique en post natal, psycho-physiologie,  postures spécifiques et travail en Pilates (élimination des toxines, renforcement progressif).

Construire une séance en pré natal et en post natal.

Coût : 580 €⇒Possibilité  de prise en charge                                    

Demander un devis
angle-c3a9tirc3a9-sur-le-cc3b4tc3a9

formation pilates, Pilates appareils

Formation Pilates Cadillac

Le Cadillac, appareil emblématique de la méthode Pilates, à la fois impressionnant et terriblement amical !
Venez découvrir, pratiquer, pour enseigner, guider en toute sérénité.
  • Formation tous les jeudis de 10h à 12h du 7/02 au 18/04 2019
  • 20h pédagogie des exercices avec formateur, anatomie/pathologies/ adaptations
  • +10h pratique au studio avec supervision, 10h observations, 20h pratique (10h élève, 10h enseignant)
  • Coût 990€ (prise en charge possible demander un devis,)
  • Paiement possible en plusieurs fois
  • Accessible après formation au sol
formation pilates, Pilates au sol

Prochaine formation Pilates

Le prochain module de formation Pilates « intermédiaires » aura lieu les 28/02 et 1er /03 prochains à L’Atelier Pilates.

Contenus: exercices Pilates de niveau intermédiaire (shoulder bridge, swimming, crab, double leg stretch…), mobilisations articulaires douces à inclure dans le cours, techniques de toucher, anatomie bas du dos, hanches, membre inférieur.

Pré requis: formation débutant à L’Atelier ou autre (demander un entretien). Coût: 480€

Anatomie, formation pilates, Pilates au sol

Les pieds dans le cours (2)

Flexion plantaire.

La flexion plantaire c’est le « pied pointé », lorsque le pied est libre ou le fait de « monter » sur les orteils, lorsque le pied est en appui.

Dans les deux cas nous activons des muscles situés face plantaire, le dessous du pied (la plante des pieds) et d’autres situés un peu plus haut sur l’arrière de la jambe.

 

Cette action est plus ou moins prolongée par la flexion des orteils (plier les orteils vers la plante du pied) pour affiner la ligne de la jambe dans un souci esthétique et « alléger » la jambe en la tonifiant sur toute sa longueur.

Ce n’est pas une action ordinaire sauf dans certaines pratiques comme la danse ou la gymnastique par exemple. Mais même si nous n’avons pas l’habitude de pointer le pied ou de monter sur 1/2 pointe, la face plantaire est pour tout le monde plus ou moins activée lors de la marche / de la course dans son rôle propulseur. 

Dans le Pilates, nous fléchissons la plante de pied lors d’un travail « pied pointé » sans exagérer la flexion des orteils. Il n’est pas nécessaire de crisper l’extrémité, c’est même déconseillé car nous favorisons l’engagement du centre vers la périphérie. Nous éviterons de « forcer » la flexion plantaire en la poursuivant par la flexion des orteils. Nous laissons la jambe s’allonger et l’énergie circuler au-delà. 

 

Muscles face plantaire intrinsèques : (sources anat.jg.com)

  • court fléchisseur de l’hallux (gros orteil)
  • abducteur de l’hallux
  • adducteur de l’hallux
  • court fléchisseur du 5ème orteil
  • abducteur du 5ème orteil
  • opposant (adducteur) du 5ème
  • carré plantaire
  • court fléchisseur des orteils (2 à 5)
  • interosseux dorsaux (flexion 1ère phalange et abduction des orteils 2, 3, 4)
  • interosseux plantaires (flexion 1ère phalange, adduction des orteils 3, 4 et 5)
  • lombricaux (flexion P1 et extension P2 et P3)

Ces actions musculaires sollicitent les muscles intrinsèques au pied mais également des muscles plus haut situés sur la jambe et dont seulement les tendons arrivent sur le pied.

On les appelle les muscles extrinsèques :

  • gastrocnémiens 
  • soléaire
  • tibial postérieur
  • long fléchisseur des orteils
  • long fléchisseur de l’hallux
  • long et court fibulaires »

 

Le triceps sural (gastrocnémiens + soléaire), le « mollet », est un groupe musculaire puissant pour se propulser vers l’avant ou vers le haut. C’est le plus actif pour soulever le corps sur les orteils en position debout.

Les muscles intrinsèques au pied et les muscles extrinsèques plus profonds comme le long fléchisseur de l’hallux, le long fléchisseur des orteils et le tibial postérieur sont moins utilisés de manière fine et différenciée et doivent être « éveillés » dans le cours. 

Crampes.

De nombreux élèves se plaignent de « crampes » lors des exercices Pilates sur le ventre ou lorsque nous demandons de « pointer les pieds ». Cela peut être dû à la faible utilisation du long fléchisseur de l’hallux notamment qui part de la fibula (péroné) jusqu’à la deuxième phalange du premier orteil. Ce muscle sert à ramener l’alignement du pied lors d’un équilibre sur 1/2 pointe.

Nous réveillons ce muscle pour réaligner la cheville lorsqu’elle part vers l’extérieur par l’indication de « garder un appui ferme sous le gros orteil » (tête du 1er métatarsien), à partir de l’indication « repoussez-vous du sol à partir des orteils qui s’étalent »  nous réactivons le centrage et l’autograndissement dans un but d’équilibration; tout le corps est concerné. 

La flexion plantaire sans appui, « pied pointé » ou avec appui, travail d’équilibre sur les orteils doit être travaillée dans le cours pour renforcer les muscles sous le pied et gagner en fonctionnalité dans la marche ou la course. Nous portons notre attention sur l’alignement et l’équilibre de l’engagement musculaire en observant les crispations éventuelles. 

Orteils en griffes (il ne s’agit pas là de la déformation permanente du même nom qui peut être due à certaines formes de pied ou au port répété de chaussures à talons ou de chaussures à l’avant trop étroit).

Lors d’un équilibre sur les orteils nous pouvons observer chez certains élèves les orteils qui se recourbent comme pour s’agripper au sol (je plante mes griffes pour éviter de tomber). Il s’agit d’un déséquilibre antérieur ( le long extenseur commun des orteils est sursollicité et fait plier la première phalange). Nous pouvons dans ce cas demander « d’ouvrir le dos », de ressentir  « l’arrière du corps »,  donner davantage d’indications de centrage, d’autograndissement.

Le travail d’équilibre sur les orteils gagnera à être préparé par une conscientisation / mobilisation des orteils et des différentes possibilités de mouvement à cet endroit. Nous veillerons à « déplier les phalanges » de façon à pouvoir profiter plus efficacement des appuis comme les racines d’un arbre qui courent au ras du sol tout en puisant leur force dans celui-ci. 

Cette préparation pourra se faire, même dans le cours de Pilates, par des auto massages guidés, par des mobilisations guidées (par exemple flexion/détente des orteils ou flexion/détente extension des orteils …) qui isolent le travail des orteils de celui de la cheville. 

Le travail d’équilibre sur les orteils en dynamique (monter et descendre avec ou sans mouvement des bras / torse)  fait pour moi partie intégrante de la pratique en Pilates. En effet cela met en évidence l’activation correcte du centre et de la respiration, la précision des appuis dans l’action de se « repousser du sol », la fluidité d’un mouvement sans crispation, la concentration (impossible de ne pas centrer  le mental sur les sensations multiples à coordonner), en somme le contrôle d’un mouvement avec le moins d’effort possible, soit l’engagement musculaire approprié si cher à J. Pilates.

« Ainsi, lorsque tous vos muscles seront correctement développés, il vous deviendra évident d’effectuer votre travail avec un minimum d’efforts et un maximum de plaisir »

 

 

 

 

Anatomie, formation pilates, Pilates appareils, Pilates au sol

Les pieds dans le cours (1)

Flexion dorsale et supination.
Les pieds sont notre ancrage, ils assurent notre stabilité et la qualité de notre position debout pour la marche, la course.
Bien que le cours du Pilates se déroule en grande partie au sol les pieds doivent être regardés (par le prof) et ressentis par les élèves. Le cours est une formidable occasion de les (re)découvrir et de revisiter leur positionnement, de prendre conscience de leur rigidité éventuelle et de leurs possibilités de mouvement, en relation à la jambe dans diverses situations d’exercice.
Le rouleau, le ballon sont particulièrement intéressants pour éveiller la tactilité, la musculature des pieds, d’autant que l’enjeu d’équilibration sur ces deux accessoires nécessite une grande disponibilité des pieds sur le plan proprioceptif (cela fera l’objet d’un autre article).
En tant qu’enseignant il est fondamental de pouvoir repérer les crispations au niveau des pieds (orteils en griffe), les compensations et déséquilibres dans les différentes positions du pied proposées, en statique (pied plat/pied creux) ou dans le mouvement de manière à pouvoir donner des indications d’ajustement dans le but d’une plus grande fonctionnalité.

  • Dans le cours de Pilates, allongés sur le dos, nous aurons les pieds « flex », les pieds « pointés » ou consciemment détendus (notamment dans les fondamentaux pour favoriser la concentration sur le centre). 
  • En position debout, les pieds participent à l’autograndissement, c’est même des pieds que devraient partir les sensations de centrage et d’engagement. La notion de « repoussé » du sol est fondamentale et permet une verticalité dynamique complètement en lien avec le placement du bassin et l’engagement du centre.
  • Allongés sur le ventre, nous aurons le plus souvent les « pieds pointés » (flexion plantaire) et beaucoup se plaindront de crampes sous le pied, nous verrons quelle peut en être la cause et comment y remédier dans un prochain article consacré à la flexion plantaire.

Combinaison des actions au niveau du pied.

La plupart du temps les pieds « flex » sont plus intéressants pour favoriser l’ancrage du talon et étirer la chaîne postérieure mais travailler la variété (tantôt l’une ou l’autre proposition pour un même exercice) et la combinaison (un pied flex au sol  et un pied « pointé » en l’air par exemple dans « leg circle ») s’avère toujours plus riche et intéressant que la répétition systématique de la même forme.
objectif77-olivierlafrontiere -2652
« Leg circle » avec le Ballon
  • Qu’est-ce qu’un « pied flex » ? 
C’est une flexion de la cheville ou flexion dorsale (dos/dessus) du pied encore appelée dorsi flexion.
Elle peut être ou non accompagnée d’une extension des orteils (orteils vers soi), détail intéressant dans la mesure où les muscles du pied et de la jambe ne seront pas engagés de la même manière. Dans le Pilates nous pratiquons avec « précision », l’un des principes de la méthode. Nous pouvons donc demander d’isoler l’extension des orteils de la flexion dorsale voire d’isoler l’extension du gros orteil de celle des quatre autres.
⇒ Je demande parfois « d’articuler » le pied en partant des orteils, puis de fléchir la cheville, puis d’allonger la cheville (flexion plantaire) et enfin d’allonger les orteils (flexion des orteils). Cette mobilisation apparemment simple demande souvent beaucoup de concentration chez certains tant la motricité fine du pied est peu utilisée. 
La flexion dorsale de la cheville engage le tibial antérieur, le long extenseur de l’hallux (gros orteil), le long extenseur des orteils et le troisième fibulaire (lorsque celui-ci est présent) tous muscles extrinsèques (ayant leur origine sur la jambe et leur insertion sur le pied).
  Le tibial antérieur et le long extenseur de l’hallux sont aussi responsables de l’adduction (avant du pied ramené vers l’intérieur) et de la supination (bord interne du pied qui se tourne vers le ciel), c’est pourquoi nous verrons souvent une combinaison de ces actions en demandant aux élèves « pied flex », particulièrement en chaîne ouverte.

 

fullsizeoutput_1212
Flexion dorsale+supination

⇒Sachant que les muscles long extenseur des orteils et court extenseur des orteils sont aussi responsables de l’abduction (avant du pied vers l’extérieur) et de la pronation (bord externe du pied vers le ciel), l’indication par exemple d’engager « tous les orteils vers soi » et pas seulement le gros orteil peut rééquilibrer l’alignement au niveau du pied dans cette action de flexion dorsale/extension orteils. 
⇒ Je peux aussi faire le choix (variété des propositions) de ne pas engager les orteils et d’équilibrer la flexion dorsale (limiter la supination) par l’engagement des fibulaires (muscles extrinsèques latéraux), responsables de la pronation et abduction (+ flexion plantaire) en demandant de « pousser » le gros orteil vers l’avant.
En effet le long fibulaire qui a son origine sur le haut du tibia latéral et le haut de la fibula s’insère sur la base du premier métatarsien (gros orteil).
Ce muscle descend tout le long de la partie latérale de la jambe, son tendon passe à l’arrière de la malléole externe : nous pouvons le voir et le palper en amenant le pied en pronation (action de relever le bord externe).
 Les connaissances anatomiques nourrissent ainsi l’enseignement en permettant d’approfondir la conscience corporelle.

Nathalie Bidoia-Pompele

Source dessin combinaison des actions au niveau du pied : 
Anatomie fonctionnelle du pied et de la cheville /science direct.com