Blog, pédagogie, Yoga

Pourquoi le « OM » ?

Depuis longtemps ce sujet mijote en mon for intérieur… Un jour un élève nouvellement inscrit pour un cours de Pilates, me parle du Yoga, il me dit qu’il a suivi un cours et que l’enseignant s’est mis à chanter le son « OM », a demandé aux élèves de faire de même … il a trouvé ça déplacé, s’est senti mal à l’aise comme transporté dans un autre espace – temps. J’ai compris que pour lui  cela donnait au Yoga une tournure beaucoup trop « ésotérique » qui ne lui a pas convenu. Du coup il préférait se tourner vers le Pilates beaucoup plus rassurant à son avis (enfin ça c’est moi qui suppose…).

Alors je voulais explorer un peu le sens de ce mantra et pourquoi il peut avoir sa place dans un cours de Yoga. Un mantra c’est selon le glossaire des « 108 Upanishads » de Martine Buttex, une « syllabe, mot ou formule de caractère sacré dont la répétition accompagnée de méditations sur le sens subtil permet d’atteindre et de réaliser l’Atman ou le bénéfice immédiat du mantra (mantra de protection, de santé etc…). Le mantra est donc une formule rituelle, qui résume en soi toute la puissance de la méditation en tant que pouvoir de transsubstantiation de la conscience. « 

« OM » serait le mantra des mantras symbolisant « l’énergie à l’oeuvre dans l’univers et simultanément la vacuité au-delà de l’univers manifesté » (Martine Buttex). Le mot sanskrit « AUM » signifie « tout ».

Cela nous ramène au Yoga et à ce que l’on y cherche … prendre du recul, de la distance vis à vis de ses propres pensées récurrentes, trouver, retrouver un espace d’accueil et de disponibilité en soi qui indéniablement nous relie à plus grand que soi, au Soi universel, ce que l’on nomme Atman dans la philosophie indienne.

C’est vrai que cela nous ramène à l’Inde mais le Yoga c’est indien non ? Il y a une tradition, il y a une philosophie ou plusieurs approches (points de vue) sur le réel et le monde; le Yoga (et tous ses avatars) en fait partie.

Si cela me gêne de chanter le « OM » je peux le formuler en silence et si c’est simplement cet aspect du yoga qui me dérange alors peut-être que je dois tout simplement écouter cette résistance. Le chant du « OM » dépasse l’aspect physique du yoga en créant de l’espace, en accueillant la vibration sonore ou en observant qu’il n’y pas d’espace …

Il nous met en contact avec le corps « subtil », notre corps vibratoire fait de souffles et d’énergie dont la perception s’affine par la pratique.

En même temps que j’écris cet article j’écoute …

Beaucoup à dire également sur la graphie sanskrite sur laquelle nous avions travaillé en Yoga et danse à suivre ….

Sources : « 108 Upanishads » Martine Buttex, Editions Dervy.